Patience, Not A Game arrive
ModeNos Interviews

Miskine, une brand « fébrile » mais écoresponsable

Retrouvez la plus fébrile des brands, une marque ouverte d’esprit créée par Arthur et Chloée, deux sensibles à l’écologie et à l’éthique :


Hello ! Pour commencer, est-ce que vous pourriez nous parler de votre parcours et ce qui vous a menés à la création de votre marque ? 

Salut l’équipe ! Alors nous à la base on est ingénieur (Arthur, moi-même) et chargée de com’ (Chloée), donc deux mondes bien différents mais complémentaires ! 
Pendant le premier confinement, que nous avons passé chez mes parents, nous avons pu économiser pas mal d’argent et penser au projet Miskine que j’avais en tête depuis quelques années. C’était le bon moment pour lancer la première collection : les sweat à capuche. 

Pouvez-vous nous parler du nom que vous avez choisi mais également pourquoi ce slogan si original ? 

J’ai toujours aimé faire rire les gens, provoquer une réaction chez eux. Pour Miskine, le but était de créer quelque chose de drôle grâce au second degré et l’autodérision, mais qui parle à tout le monde. 

Créer une marque ‘miskine était aussi pour moi le moyen d’ironiser sur les codes des marques de luxe (telles que L’Oréal Paris, Hermès Paris…) en y ajoutant le ‘Paris’ : « tu portes du Miskine, mais c’est du Miskine Paris t’as capté ».

Finalement, tout le monde peut y trouver sa propre signification : « vous êtes Miskine » , « je suis Miskine »… Une grande partie des personnes connaissent cette expression qui est la plupart du temps utilisée de façon moqueuse. 

En résumé, le niveau de réflexion est plutôt simple : si un produit nous plaît et qu’on arrive à le personnaliser selon nos envies… ça part !

Arthur Verbrugghe

Dans tous les cas, c’est un message assez fort qui provoque toutes sortes de réaction auprès des personnes qui nous croisent dans la rue ou qui découvrent la marque via les réseaux sociaux et/ou au Grand Playground. Ce qui est drôle c’est que les gens ne comprennent pas forcément le second degré et viennent donc nous demander si l’on connait la définition de ce mot. Il s’agit bien-sûr des ‘anciennes générations’. Les échanges sont parfois intéressants ! 

Dans tous les cas, quelqu’un qui porte un vêtement Miskine est ouvert d’esprit !

Après tout, il existe bien la marque Champion, alors pourquoi pas Miskine

Concernant la baseline La Plus Fébrile Des Brands, elle est vraiment sortie sans efforts de ma tête et je trouvais qu’elle définissait parfaitement la marque. Puis, lorsqu’elle a été validée par notre entourage, on a décidé de la garder. 

Vous avez débuté avec des sweats, puis des bobs et de nombreuses pièces sont maintenant disponibles, comment travaillez-vous sur celles-ci au niveau de la réflexion en amont ?

Eh bien on a commencé avec des sweats car c’est plus ou moins le ‘niveau 0’ d’une marque mais qui reste efficace. On s’est vite rendus compte que ça plaisait bien donc on a décidé d’aller plus loin. 

On se base sur nos propres goûts tout en souhaitant répondre le plus largement possible à la demande : la majorité de nos modèles est mixte. L’originalité est le maître-mot de nos collections : on sélectionne des basiques et les personnalisons à la main de façon unique. Par exemple les salopettes teintes et customisées par nos soins, ou récemment les bananes faites sur mesure par Chloée. 

On aime tous les deux ce qui dénote et grâce à nos idées et compétences de couture, on arrive à faire des produits stylés héhé ! 

En résumé, le niveau de réflexion est plutôt simple : si un produit nous plait et qu’on arrive à le personnaliser selon nos envies… ça part ! 

Nous avons vu que les bananes sont faites à la main, la sérigraphie se fait à Lille… vous vous occupez donc également de toute la fabrication ? 

On essaie en effet de fabriquer au max nous-mêmes et sur Lille. On travaille avec des personnes de confiance qui sont à l’écoute de nos envies car nous voulons être sûrs d’obtenir les produits que l’on avait imaginés. On suit de prêt la réalisation des personnalisations. 

On étiquette tous les produits nous-mêmes à la machine à coudre, on fabrique nous-mêmes quelques produits (masques, sacs, bananes), on customise à 100% les salopettes jusqu’à la teinture. On apprend sur le tas et pouvons offrir des produits de plus en plus qualitatifs. 

Vous utilisez des chutes de tissus notamment pour vos bananes, du coton bio pour vos t-shirts ou encore de l’encre bio et vous avez des certifications OEKO-TEX®, ce caractère écoresponsable était important pour vous ? 

Carrément ! On est tous les deux sensibles à l’écologie et on souhaite vraiment travailler de manière éthique et respectueuse de l’environnement. Le plus possible en tous cas avec les moyens que l’on a pour le moment ! On fuit dans notre quotidien la fast fashion, il était donc hors de question d’en faire partie. 

On a pour volonté à moyen/long termes d’être 100% bio et produit en Europe. Le second point sera le plus compliqué à atteindre de par le coût que ça implique. Miskine a bientôt un an, c’est encore financièrement trop tôt pour nous d’y arriver mais on ne lâchera rien !! 🙂 

Concernant les bananes, vous proposez un service de personnalisation. C’est une super initiative ! Vous pouvez nous parler de cette idée ? Du sourcing des chutes utilisées ? 

Cette idée est venue lorsque Chloée s’est rendue compte qu’il nous restait pas mal de tissus suite à la fabrication des sacs à dos en velours. Nous avions déjà pensé aux bananes auparavant sans vraiment nous y attarder. Chloée a donc fait un test avec les chutes des sacs velours et le résultat était canon ! 

Les fermetures éclairs proviennent de chez la maman* de Chloée qui coud également ou du BonCoin. Les autres tissus sont des vieilles nappes, draps, d’anciens jeans… Les attaches sont celles des salopettes que nous remplaçons par des attaches plus esthétiques. 

Nous favorisons au max la seconde main pour les produits fait main. C’est ce qui nous permet également de vendre nos produits à des prix raisonnables.

*Nous remercions énormément Jackie car c’est en partie grâce à elle que nous pouvons réaliser des produits nous-mêmes !! Elle nous a beaucoup appris 🙂 

On retrouve deux collaborations avec des artistes Lillois, Selena Langstaff et Alexis Mackowiak, comment se sont passées ces collaborations ? Pourquoi avoir choisi de faire ces partenariats si peu de temps après votre lancement ?

On a souhaité faire participer notre petite communauté. Le but était de voir un peu comment ils voyaient la marque, quels styles les attiraient, quels modèles ils aimeraient voir naître…

Pour cela, on a lancé un jeu concours sur les réseaux sociaux : dessine ton t-shirt Miskine. Nous avons eu plus de retours que ce que nous avions imaginé ! On a sélectionné deux dessins car impossible pour nous de choisir. Celui de Selena est graphique, il faut s’y attarder pour deviner la signification. Tandis que celui d’Alexis est drôle, dans l’esprit d’autodérision de Miskine. En sélectionnant ces deux dessins, nous répondions à l’univers de la Miskinerie : une fringue stylée et drôle. 

Le but était également de faire connaitre des artistes de la région. Nous n’avons pas encore une énorme influence sur les réseaux sociaux mais cela nous tenait à coeur. Après tout, on est dans le même bateau des jeunes créateurs donc autant s’entraider 🙂 

Vous avez des références à l’univers Pokemon, vous avez lancé votre propre planche de skate. Quelles sont vos inspirations ? 

Je suis skateur depuis 20 ans et c’est vrai qu’à la base la board Miskine était le tout premier produit que je voulais créer. Il a mis plus de temps que prévu à être réalisé mais tant mieux car je ne veux pas que Miskine soit une marque de skate. J’avoue que les personnes qui me connaissent ont du mal à dissocier le skate de la marque, c’est dommage mais c’est le jeu ! Après, si j’estime qu’un produit manque dans le monde du skate, je ne vais pas m’empêcher de le créer, au contraire ! 

Pour le reste, les idées peuvent venir de partout ! En tant qu’enfants des années 90’, on peut autant être attirés par des vieilleries que par des trucs dont nos parents n’ont aucune idée de l’existence. 

Vous promotionnez plusieurs de vos articles par des vidéos scénarisées, c’est un format qui vous plaît particulièrement ? C’est super original et bien fait, comment les travaillez vous ?

Tout à fait ! A la base, j’aime beaucoup la vidéo en général et grâce au skate, j’ai appris à bien filmer et à développer des idées. Mais techniquement ce n’est pas du tout mon métier et je n’ai aucune formation là-dedans. C’est pourquoi je fais souvent appel à mon copain Thomas Larive (qui est un très bon vidéaste !) lorsque j’ai une idée qui demande plus de moyens. 

Parfois on fait des trucs plus à l’arrache mais c’est ce qui fait aussi le charme des vidéos je trouve. Bon, après, si on fait une vidéo et que je trouve le résultat flingué, je préfère ne pas la poster et la retravailler un peu ahah.

Nous avons du coup découvert Miskine au Grand Playground à Lille, jusqu’a quand pouvons nous vous voir là-bas, malgré la situation sanitaire ?

On ne sait pas encore vraiment. On avait un contrat Créateurs de 3 mois que l’on a renouvelé en début d’année car les résultats sont bons. Pour l’instant, nous y sommes au moins jusque juin si la situation sanitaire s’améliore… 

Nous pouvons vous trouver également sur votre site internet et des réseaux sociaux, c’est bien ça ? 

C’est exactement ça ! On a un site marchand assez simple sur lequel vous pouvez retrouver tous nos produits :

On a également notre page Instagram sur laquelle on poste toutes les vidéos et photos promo, en plus de toutes les infos nécessaires : @miskine.officiel

Et puis forcément, on est sur Facebook pour vraiment être accessible au plus grand nombre : miskine.officiel 

D’ailleurs sur Facebook c’est marrant car nos parents/grand-parents n’hésitent JAMAIS à commenter les photos ahah ! Cela peut être vu comme « gênant » mais on s’en fout pas mal car ils nous soutiennent à fond et ça c’est cool ! 

Et pour notre dernière question 😉 est ce que vous avez déjà réfléchi à la suite ? Une nouvelle collaboration ? Un nouveau produit ? 

Evidemment qu’on a déjà réfléchi à la suite ! 🙂

Là, on a très hâte d’organiser la Miskine Party qui devait avoir lieu pour le lancement de la marque mais avec le covid ça n’a pas été possible ! On doit attendre encore un peu car on n’a pas tellement envie ne pas se prendre des coups de matraque par les forces de l’ordre ahah !

Sinon, on est en train de ficeler un concours de collage de stickers, on a quelques logos en stock, des produits qui ne sont pas encore sortis, et pour tout vous dire, on va essayer de faire des claquettes Miskine pour l’été ! 



2 comments
  1. Z całego serduszka dziękuję :)

    Your website came up in my research and I’m taken by what you have written on this topic. I am presently extending my enquiry and thus cannot contribute further, nonetheless, I’ve bookmarked your online world post and will be returning to keep up with any next updates. Just Now love it and gives thanks for tolerating my remark.

  2. zortilo nrel

    I do not even know how I ended up here, but I thought this post was great. I do not know who you are but definitely you’re going to a famous blogger if you are not already 😉 Cheers!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :