Patience, Not A Game arrive
InterviewModeTextile

Izaure by You, une expérience vestimentaire unique et ecoresponsable qui place le consommateur au centre

Bannière Izaure

Découvrez l’univers d’Asma et Maxime, les fondateurs de Izaure By You ! Un concept innovant qui met en avant les choix du consommateur en rendant la personnalisation accessible à tous. Bonne découverte !

Bonjour à vous, j’espère que vous allez bien. Moi c’est Lucas, co-fondateur de Not A Game. J’ai fait un tour sur votre site internet, et j’adore votre concept !

Bonjour et merci pour cette interview !

Tout d’abord, avant de rentrer dans le vif du sujet et d’aborder votre projet. Pourriez vous nous parler de vous ? De vos parcours respectifs qui vous ont mené à la création de Izaure by You ?

On est Asma Suleiman et Maxime Elomari, les cofondateurs d’Izaure. On a eu des parcours relativement différents avec Maxime et c’est ce qui fait notre complémentarité.

Asma : J’ai beaucoup voyagé étant jeune. J’ai vécu dans différents pays aux cultures très diverses. Cela m’a permis d’avoir une capacité d’adaptation et une certaine curiosité pour les gens. J’aime savoir d’où ils viennent, ce qu’ils ont vécu et où ils veulent aller. J’ai commencé par faire un Bac ES pour ensuite faire 5 ans d’études supérieures. J’y ai appris la communication, le marketing, la vente et le monde du digital. J’ai ensuite commencé à travailler dans une agence de communication digitale en tant qu’User experience designer. C’est là que j’ai rencontré Maxime.

Ce métier nécessite beaucoup d’échanges avec les gens et a pour but de comprendre ce dont ils ont besoin. Comprendre qui les frustrent et les motivent afin de leur offrir la meilleure expérience client. J’ai terminé avec une année d’entrepreneuriat dans le but d’acquérir les compétences nécessaires pour monter Izaure. C’est là qu’on a été incubé chez Beelys à Lyon pendant un an.

Maxime : Je suis depuis mon plus jeune âge fasciné par la technologie, et tout particulièrement par le secteur informatique. J’ai commencé à programmer assez tôt différentes petites applis juste pour le fun. Éternel autodidacte et avec un bac en poche, j’ai choisi de ne pas faire d’études supérieures pour faire mes armes dans le monde professionnel en tant que développeur d’application. Ça a plutôt bien payé car j’ai eu l’occasion de travailler dans divers secteurs. Aussi bien dans le e-commerce, le streaming, la sécurité, etc. et dans des structures différentes : startups, PME, grand groupe. Ce qui m’a permis d’apprendre énormément de choses.

Au-delà de l’aspect technique, c’est inestimable tout ce que ces expériences et personnes que j’ai rencontré m’ont apportées en termes de vision, stratégies de développement, mode de fonctionnement ainsi que ce que je veux et ne veux surtout pas pour notre marque.

Mais surtout, c’est venu exacerbé mon goût pour l’entrepreneuriat et cette envie de vouloir créer quelque chose qui a du sens et des valeurs, pour l’humain et notre petite planète bleue. J’avais déjà quelques idées en tête qui me trottaient depuis quelque temps. Lorsque j’ai eu la chance de rencontrer Asma qui m’a parlé de son idée, et ça a match direct !

Ce projet, ce n’est pas juste une marque de vêtement, il y a un concept très original ! Pouvez nous parler d’où vous est venue cette idée ?

Tout a commencé quand j’étais petite et que j’étais frustrée des vêtements que je portais. Il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas, soit la couleur, soit la forme, soit la matière. Je n’étais pas à l’aise avec mon corps. Je rêvais de pouvoir créer mes propres vêtements. Ne sachant ni dessiner ni coudre à l’époque, j’ai vite abandonné l’idée.

Ce n’est que quelques années plus tard. Lors de mes études universitaires, j’ai créé un dossier sur une idée quelconque pour un cours de “Projections et ventes”. A l’époque, j’avais imaginé un concept proche de celui d’Izaure. Un service qui me permettrait de créer et porter les vêtements qui me ressemblent, sans avoir besoin d’être un designer hors pair. Le but était de tout simplement concrétiser mes idées pour répondre à mes besoins.

Je me souviens que mon prof m’avait soutenu en me disant que l’idée était intéressante. Alors dès ce moment, j’ai peaufiné ce dossier à chaque occasion que j’avais. Mais à l’époque, j’étais encore jeune et je manquais d’expérience pour savoir comment structurer un projet.

On a donc commencé à monter notre projet avec un principe qui était cher : « Construire un projet qui a du sens avec une véritable valorisation de la chaîne de valeur. »

Asma & Maxime

Ce n’est qu’en 2017 lorsque j’ai rencontré Maxime, mon collègue qui est ensuite devenu mon ami et associé, que les choses ont réellement commencé. On est des bosseurs avec Maxime et en parallèle de notre travail, on avait envie d’entreprendre dans un projet qui avait du sens, alors je lui ai évoqué l’idée d’Izaure.

Du fait qu’on avait déjà développé pas mal de sites/applications pour des marques de tous secteurs d’activité et notamment de mode, on connaissait bien le milieu du digital avec ses avantages et limites. On s’est donc donné 2 ans pour se mettre d’accord sur le concept et le fonctionnement.

Une période où on a dû tout apprendre sur le monde de la mode durable et de l’entreprise : quel est le marché, quels sont les besoins, comment un vêtement est confectionné, comment faire pour avoir un impact environnemental le plus minime possible, comment créer une entreprise, quels sont les risques, qui seront nos partenaires, etc. C’était long mais surtout très enrichissant.

On a donc commencé à monter notre projet avec un principe qui nous était cher : « Construire un projet qui a du sens avec une véritable valorisation de la chaîne de valeur. ». Et depuis Juillet 2021, Izaure est officiellement née.

Pourriez vous nous parler du nom choisi, « Izaure by You » ? Qu’est ce que cela représente pour vous ?

Izaure est un prénom que j’avais entendu lors d’un anniversaire quelques mois auparavant et j’avais beaucoup aimé ! De retour sur Lyon, j’avais organisé un atelier d’idéation avec des amis pour trouver le nom du projet. J’avais préparé un workshop avec plusieurs sortes d’exercices. J’avais commencé par pitcher le projet et les participants devaient en même temps écrire sur une feuille tous les mots-clés qu’ils trouvaient en lien avec le projet pour les aider à s’inspirer. Ensuite, on a tous dû écrire anonymement des idées de noms de marque.

La troisième phase consistait à écrire les critères d’acceptance du nom de marque. Il fallait qu’il soit court, français et qu’il puisse être prononcé à l’international. Ces critères nous ont permis d’en filtrer pas mal dans la liste. Et lorsqu’on est passé aux votes, j’étais tellement contente de voir qu’Izaure avait gagné haut la main ! J’étais d’autant plus heureuse que personne ne savait que c’était moi qui l’avait mis ! Alors maintenant qu’on était d’accord sur Izaure, il fallait lui trouver un sens. C’était important pour nous. On a donc décidé d’associer chaque lettre d’Izaure à un adjectif représentant la marque :

  • Imprévisible, chaque jour est une nouvelle aventure,
  • Zinzin, on ne s’ennuie jamais avec elle
  • Accueillante, chacun y trouve sa place,
  • Unique, elle s’adapte à toutes vos envies,
  • Rebelle, elle réécrit les codes,
  • Ethique, elle respecte notre écosystème.

Izaure by You repose sur la collaboration et l’engagement pour une mode « juste, éthique et au goût de l’acheteur ». En quoi ceci était important pour vous d’avoir cette démarche unique en proposant une expérience créative au client ?

En réalité, notre démarche de placer le consommateur au cœur du développement du produit se répand de plus en plus et existe depuis déjà un petit moment. On voit des marques comme Asphalte par exemple qui sollicite sa communauté en leur faisant répondre à des questionnaires pour co-créer des modèles. C’est très intelligent ! Le client doit avoir son mot à dire, c’est lui au final qui porte le vêtement, alors autant lui demander son avis non ? Qui sait mieux que lui ce qu’il lui correspond ? Personne. Donc finissons-en avec les tendances et donnons place aux besoins de chaque personne en leur donnant la parole.

Chez Izaure, on va encore plus loin dans la co-création avec notre outil de personnalisation de vêtements. Tout d’abord, c’est une expérience accessible à tous, peu importe l’âge ou les compétences. De plus, chacun est libre de ses choix et peut créer ce qu’il veut. Tous les goûts sont les bienvenus, il suffit juste de trouver sa bonne combinaison. C’est entre autres une façon de donner au client la possibilité de choisir en toute conscience qui il est et de s’assumer.

Ensuite, c’est une expérience unique, créative, fun mais aussi responsable. C’est important de mettre le client directement au cœur de la création car cela le responsabilise. En effet, lorsqu’on crée quelque chose, bien qu’il y a deux écoles : celui qui se lance et qui se dit on verra ce que ça va donner et celui qui va prendre plus de temps de réfléchir avant de se lancer pour être sûr de partir dans la bonne direction. Mais au final, la personne va finir par se poser les mêmes questions : Est-ce que j’ai réellement besoin d’un vêtement ? Si oui, pour quelle occasion ? Comment vais-je le porter ? Quelles sont les formes, couleurs ou matières qui me correspondent ?

Le fait de passer par ces étapes d’interrogations rend le consommateur non plus passif mais actif dans sa prise de décision et dans sa consommation. En proposant de la précommande personnalisée, on est sur une consommation consciente et raisonnée. Quoi de mieux pour être 100% satisfait de son achat et d’en plus, savoir mieux gérer son budget ?

Tout à fait ! Au sein de votre catalogue 2021, on y retrouve déjà des hauts, des chemises, des pantalons ou encore des combinaisons. Voulez-vous à l’avenir agrandir encore plus votre offre ? Notamment en ajoutant de nouvelles pièces pour hommes ?

Grâce à notre outil de personnalisation de vêtements – qui ne demande aucune compétence en couture ou en dessin – vous êtes invités à choisir et composer vous-mêmes votre vêtement. On propose déjà plus de 500 combinaisons. On a même imaginé 4 tests à faire chez soi pour vous aider à mieux identifier vos besoins en termes de formes, couleurs et matières afin d’être sûr de créer le vêtement parfait. Ces tests sont largement inspirés des méthodes de développement personnel.

Izaure chemise

Dans un deuxième temps, notre objectif est d’effectivement développer la gamme Homme et aussi de proposer en grande majorité des tissus issus de stocks dormants afin de limiter encore plus notre impact environnemental.

Vous assurez une fabrication européenne, avec des tissus certifiés bio GOTS, recyclé GRS et sans produits chimiques Oeko-Tex ou issus de stocks dormants. En quoi cette caractéristique responsable et éthique était importante pour vous ?

C’était très important pour nous de bien faire les choses. Il faut savoir que chez Izaure, on cherche à aider le consommateur à consommer de manière consciente, c’est-à-dire de se poser les bonnes questions avant d’acheter afin de s’assurer d’utiliser son produit longtemps et ne pas avoir à la jeter, donner ou revendre au bout de 2 semaines. On ne vend pas uniquement des vêtements, on vend un produit personnalisable permettant à chacun de faire ses propres choix en fonction de ce dont il a besoin et de qui il est.

Pour changer le monde, c’est autant à la marque qu’au consommateur de se responsabiliser.

Asma & Maxime

Il était donc logique de notre côté, en tant que cofondateurs de proposer une chaîne de production responsable alignée avec ce message. Si le consommateur doit faire les bons choix avant tout achat, alors à nous de les faire aussi avant toute collaboration.

Pour changer le monde, c’est autant à la marque qu’au consommateur de se responsabiliser. Alors pour chaque décision stratégique d’Izaure, on se demandait qu’est ce qui est le mieux à faire en termes d’environnement, de conditions sociales et bien évidemment de coûts car si c’est trop cher, personne n’achète. Donc, ce choix d’être sur une production responsable était une évidence pour nous. On veut proposer une vraie solution qui dure sur du long-terme.

Izaure, c’est l’idée de mettre l’acheteur au coeur de la création d’un produit qui a été conçu spécialement pour lui. Pensez vous que ce concept est l’avenir du vêtement,de l’industrie textile ? Et d’une manière générale, comment voyez-vous l’évolution de ce milieu ?

Avec le dérèglement climatique auquel on fait face, il est crucial que nous changions notre rapport aux objets et notamment aux vêtements. Et heureusement que le changement a déjà commencé. On estime même que le marché de la seconde main va dépasser celui du neuf en 2030 et c’est génial ! Qu’adviendra-t-il du neuf ? Va-t-il complètement disparaître ? On en doute fortement. Les gens vont continuer à acheter du neuf mais le marché va se réduire et il va falloir revoir le système de production. On ne pourra plus produire autant que maintenant et surtout aussi mal.

Si on veut réduire notre impact, il faut stopper la production de masse, arrêter la fabrication de matières polluantes à partir de nos ressources fossiles et consommer local. Il faut faire un retour en arrière, à l’époque de nos grands-parents qui chaque année, allaient chez le couturier pour faire leurs vêtements sur-mesure et à leur goût.

Izaure, c’est un peu ça mais en plus moderne avec des coupes contemporaines et du choix pour tout le monde. Nous devons revaloriser l’image que nous avons du vêtement pour en faire une continuité de notre personnalité et non plus comme un accessoire pour se fondre dans la société. On espère que des lois vont être mises en place pour obliger les grandes entreprises polluantes à changer car sinon on court à la catastrophe.

Nous organisons cet interview à l’occasion de votre crowdfunding. Pouvez vous nous en parler un peu ? Quels sont les contreparties et à quoi servira cette collecte pour votre développement ?

Nous avons lancé notre campagne de crowdfunding sur Ulule en Juillet (qui dure jusqu’au 15 septembre) et nous avons quasiment atteint les 100% de réussite ! On est super contents !

Cette campagne marque le lancement officiel de notre projet. On y propose des bons d’achats de 50€ et 100€, valables un an (avec en bonus un accessoire offert pour toute création de vêtement). On y propose aussi des accessoires à 15€ au lieu de 20€ réalisés à partir de nos chutes de tissus (des pochons, des chouchous, des masques, des lingettes démaquillantes, etc). Et enfin, on y propose la collection capsule 100% responsable Kaparda x Izaure composée de 3 pièces exclusives: une robe, une veste et un kimono.

Félicitations pour cette campagne ! Vous présentez une collaboration avec Kaparda Paris, pouvez-nous parlez de celle-ci ?

Bien sûr ! Toujours pour s’assurer de répondre à tous les styles et soutenir les acteurs de la mode durable, vous pourrez aussi découvrir occasionnellement des mini-collections capsules responsables réalisées en collaboration avec des créateurs indépendants souhaitant révéler leur univers. Ce sont des pièces exclusives, pour un style unique et disponibles en série limitée.

Cette collection tout particulièrement reflète à la fois l’univers contemporain du créateur qui se pare de lignes épurées, de matières brutes et de ses origines en s’inspirant des couleurs de l’Afrique et de ses grandes étendues de déserts. On définit cette collection comme moderne et élégante aux inspirations voyageuses.

L’écru et l’ocre sont des tonalités rappelant le désert de sable africain et de l’Asie centrale. L’ocre est une couleur qui apporte la chaleur si particulière des dunes de sable et le beige, couleur du sable blond apporte de l’élégance. Facile à porter, ce style est indémodable et s’adapte à toutes vos tenues !

On peut vous retrouver sur Instagram, Facebook et même sur WhatsApp avec un groupe de discussion ainsi que sur votre site internet, c’est bien ça ?

C’est bien ça, on est sur tous les fronts ! Vous pouvez découvrir nos nouveautés et produits sur Facebook et Instagram. Le groupe Whatsapp a été créé pour ceux qui ont des questions ou qui ont tout simplement envie d’échanger sur le concept, notre système de production ou même sur la création de leur vêtement !

Un mot pour la fin ?

Libérez-vous des influences et reconnectez-vous avec vous-même. Apprenez à vous connaître en repérant vos réels besoins et ce qui vous plaît. Apprenez à faire la distinction entre ce qu’on vous dit et ce qu’on vous montre au quotidien et qui vous êtes réellement. Vous verrez que votre façon de consommer changera ! Vous vous sentirez plus léger, plus en confiance et vous gérerez mieux votre budget. Par la même occasion, vous participerez au bien-être de notre belle planète bleue.

C’est plus facile à dire qu’à faire mais tout le monde peut le faire et c’est tellement libérateur. Pour ceux qui veulent tenter l’aventure ou au moins l’essayer, on vous invite à lire notre article “Comment trouver son vêtement idéal ?” et réaliser nos 4 tests. Si vous préférez un petit bouquin sympas basé sur le développement personnel, qui vous permettra de trouver le chemin de votre bonheur, alors essayez “Kilomètre Zéro” de Maud Ankaoua.

Après Izaure By You, retrouvez nos autres interviews

Abonnez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer des dernières sorties de NAG :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :