Patience, Not A Game arrive
DiversModePensons éthique

Greenwashing : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance

bannière Zero Waste France Adidas New balance

Zero Waste France, organisation de défense de l’environnement a déposé plainte auprès des tribunaux de Strasbourg et de Paris contre les géants que sont Adidas et New Balance.

« Pratiques commerciales trompeuses », ce sont bien les nouvelles accusations auxquelles sont confrontés les équipementiers sportifs Adidas et New Balance. L’organisation Zero Waste France reproche notamment à ces deux entités « des engagements de façade » concernant leurs initiatives environnementales.

Des campagnes Adidas qui perturbent

Visant en particulier les slogans « Made to be Remade » ou encore « End Plastic Waste » de la marque aux trois bandes, l’association reproche une communication démesurée et des engagements bien trop faibles. De plus, c’est leur modèle de production qui est visé et dont les pratiques n’auraient pas réellement changé.

Adidas End Plastic Waste
source : Adidas

D’autre part, Zero Waste France accuse Adidas de passer sous silence le cas de l’impact environnemental du polyester recyclé. Une matière utilisé à de nombreuses reprises et qui à l’heure actuelle est impossible à recycler indéfiniment.

Le flou des initiatives New Balance

La marque originaire de Boston est quant à elle pris d’assaut pour sa norme Green Leaf. Une appellation qui laisserait pour ainsi dire le consommateur dans le flou aussi sur les réels engagements de la marque.

green leaf new balance
Source : New Balance

Luttant face au greenwashing, à la fast-fashion, Zero Waste France souhaite alarmer sur les pratiques qu’elle juge illégales.

La vraie question du polyester recyclé

Le polyester peut donc être recyclé à partir de chutes de production textile mais également de vêtements usagés ou encore de bouteilles en plastique. L’utiliser permet notamment de nettoyer les océans des déchets. Étapes par étapes, des pêcheurs et associations s’occupent de ramasser les éléments plastiques de la mer et ils sont ensuite broyées en fines paillettes. Elles sont alors transformées en granulés puis assemblées pour créer un fil. Celui-ci est alors tissé pour être utilisé en tant que vêtement.

Bien que les micro-particules de plastique soient toujours polluantes, il est davantage nécessaire de prévenir de son impact que d’alarmer sur son utilisation. Les deux entreprises citées ne sont que des exemples et c’est davantage le modèle qui est à remettre en question, plutôt que leurs initiatives.

De nombreuses marques de toutes tailles s’activent pour trouver des alternatives et l’utilisation du polyester recyclé en fait partie.

A noter que des sacs de lavage existent et permettent notamment de réduire considérablement la libération de micro-particules.

Si tu veux en savoir davantage sur les missions de Zero Waste France, ça se passe ici.

source : AFP

Abonnez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer des dernières sorties de NAG :

👉 Retrouve des informations intéressantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :