Patience, Not A Game arrive
Mode

Mode Responsable

mode responsable

Avez-vous déjà entendu parler d’une mode responsable ? Pour vous, ça n’est juste qu’un nouveau terme marketing ? Qu’est-ce qui se cache réellement derrière ce concept ?

Pour mieux comprendre cette notion, nous allons revenir sur la mode et ses enjeux avant de lui rajouter cette dimension « Responsable ».

Fashion, La Mode : Quésaquo ?

Quand nous disons mode, vous pouvez penser tendance, collection, beau, culture, époque, habits, style, voire contre culture. La mode est partout dans notre vie. Cela ne veut pas dire que chacun d’entre nous lui accorde la même importance. Pour l’un ce sera une réponse au besoin de se vêtir ; pour l’autre un besoin social voire un rapport au beau. La mode ne représente pas que du positif, elle peut-être discriminante…

La mode est un éternel renouvellement de styles vestimentaires en fonction du contexte socio-culturel.

La mode, créé par l’être humain pour lui-même tiens son essence, sa force de son côté éphémère, changeant, volatile. En effet cela ne nous surprend plus d’avoir chaque année une nouvelle collection automne/hiver, un nouvelle collection printemps/été. C’est « normal » de bouder cette année le jean slim avec lequel nous avons fait les quatre cent coups l’année dernière… Car ce n’est plus à la mode. Ce n’est plus tendance. Ne nous leurrons pas. Si nous n’achetions des habits/ accessoires/ chaussures dans l’unique but de pallier l’usure des anciens vêtements ou parce que nous avons grandit, nous n’achèterions pas autant de vêtement. Et qui a envie de rester identique à lui même ad vitan æternam ? Changer de vêtement c’est vivre, suivre son époque ou non ?

Mais que se passe-t-il… Si 7,7 milliards de personnes veulent chaque saison pour ne pas dire mois renouveler leur garde robe ? Si 7,7 milliards de personnes veulent changer, sur une Terre aux ressources finie ?

Mode et consommation :

Quand nous parlons fashion nous pensons trop vite au produit fini par exemple la jupe, le sac… Avant d’arriver dans nos boutiques puis entre nos mains, il a fallu créer : il faut de la matière première (coton, cuir, plastique, laine,…), il faut de la main d’œuvre de la production de la matière première à la réalisation du produit fini, et il y a des entreprises… Les entreprises de mode ont, comme toutes entreprises, pour objectif de faire du profit. Si nous avons une énorme demande de consommation de produits vestimentaires, elles essaieront de répondre au maximum à cette demande jusqu’à l’atteinte de l’équilibre offre demande.

Et pour répondre à une demande colossale, les solutions sont diverses : une agriculture intensive, des industries lourdes et polluantes, une surexploitation des ouvriers, des délocalisations vers des régions du monde où le coût de la main d’œuvre est faible, puis importation et émission de CO2.

Notre responsabilité :

« Salut chérie, je t’ai acheté un sac fabriqué au Cambodge par un enfant de 9 ans surexploité, à partir de cuir issue de l’élevage intensif d’alligators en Australie et importé en France via un cargo qui n’a émis que quelques milliers de CO2. Il ira bien avec ta petite jupe jaune fabriquée… »

C’est déjà moins sexy la mode n’est-ce pas ? En tant que consommateur, il est de notre devoir de savoir ce que nous portons, la provenance et de choisir un vêtement éthique. C’est-à-dire la produit qui respecte au mieux toutes les parties prenantes de sa production. Une mode responsable n’est pas juste un synonyme d’écologie, mais c’est une mode dont la chaîne de production est transparente et éthique. Mais ce n’est pas tout. Si la mode est un éternel changement voire des cycles, comment transformer les habits qu’on ne met plus ? Comment les métamorphoser en produit à nouveau fashion ? Nous avons déjà l’upcycling, le recyclage, les customs… Et d’autres méthodes restent à découvrir. Mais c’est là tout l’enjeu de la mode responsable : demeurer on fleek sans nuire ni à notre environnement, ni à autrui.

On peut subir la mode tant qu’on fait une mode responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :