Patience, Not A Game arrive
InterviewModeTextile

Francus, des vêtements de sport pour homme sans négliger la performance et le style

Bannière Francus

Découvrez notre discussion en compagnie de Franck, fondateur de Francus, une marque de vêtements de sport destinés aux hommes. Aussi bien intemporels, que polyvalents ou durables, les vêtements Francus vous accompagnent dans chacune de vos activités physiques. Bonne lecture !


Bonjour Franck ! Alors pour commencer, pourrais-tu nous présenter qui se cache derrière Francus ? Je ne sais pas si tu travailles seul.. mais nous serions ravis de découvrir ton histoire et le parcours qui t’a / vous a mené à la création de ce projet.

Bonjour Lucas ! Donc je m’appelle Franck, et j’ai 35 ans. J’ai travaillé principalement dans l’industrie du sport chez Babolat, un leader du sport de raquette, au service marketing et produit. J’ai aussi travaillé chez Samsung. 

Un jour, je me suis fait un constat : je suis assez sportif, j’ai fait une fac de sport management et je pratique pas mal de sports différents, que ce soit du tennis, du football ou du running. Alors, je me suis rendu compte que je n’ai pas forcément besoin d’avoir un produit dédié pour chaque activité. Je recherchais des produits polyvalents, et avec un style plutôt sympa, sans gros logos et sans couleurs fluos dans tous les sens.

Je cherchais donc quelque chose de plutôt minimaliste et intemporel. En regardant ce qu’il y avait sur le marché, je ne trouvais pas mon bonheur. Je me suis alors dit qu’il y a quelque chose à faire et particulièrement pour les hommes. Je me suis ainsi mis à réfléchir au projet Francus en me demandant ce que j’aurais bien aimé trouver sur le marché. J’ai cherché des matières, défini un style et au bout de deux ans, j’ai pu faire le lancement. 

La Covid a pas mal ralenti aussi les choses mais la marque a été lancée le 14 juillet 2020, donc ça fait un peu plus d’un an. Et depuis, ma femme m’a rejoint sur le projet. Elle vient également du sport et elle a travaillé chez Babolat et chez Hoka. Nous sommes donc deux sur le projet à temps plein mais des personnes nous aident ponctuellement.

Super ! C’est vrai que le marché du vêtement de sport pour Homme a l’air plus restreint que l’univers féminin. De ce que j’ai pu voir de Francus, c’est un style minimaliste et une volonté de proposer des produits polyvalents. Pourrais-tu nous décrire Francus en quelques mots ?

Oui, tout à fait ! Ce sont des vêtements de sport pour hommes, stylés, polyvalents, performants et écoresponsables. On gravite vraiment autour de ces quatre piliers !

Le vêtement de sport performant est un vêtement de sport technique qui évacue la transpiration, qui sèche rapidement et qui est léger.

Un même vêtement peut aussi bien servir pour faire la course à pied, que pour un entraînement de crossfit que pour du foot ou du tennis… Ce qui veut dire qu’il doit être aussi bien polyvalent que fonctionnel.Par rapport au style dont je parlais, nous avons créé un style minimaliste et intemporel. On n’est pas sur la couleur du moment, ou la coupe du moment. On propose plutôt des coupes qui tombent bien, avec des logos discrets, brodés.

Concernant la dimension responsable, nous travaillons avec des matières responsables, naturelles et recyclées avec des fournisseurs Européens. Concernant la confection, nous avons également une approche locale: on travaille avec une boîte française, qui possède un atelier en Tunisie et la majorité des produits sont confectionnés là-bas. C’est à une heure et demie de Lyon en avion et ils ont des normes hyper strictes. 

Les chaussettes sont quant à elles confectionnées en France. Ce côté responsable est pour nous normal, mais ce n’est pas notre argumentaire de vente n°1. On ne se considère pas comme la marque de sport responsable, c’est plus un prérequis. Cela fait partie de la marque comme les autres piliers.

On essaie d’être transparent et on ne dit pas qu’on va sauver la planète en achetant du  Francus. On fait les choses du mieux possible, avec les matériaux les plus responsables possible. Nous sommes conscients que si on voulait sauver la planète, on ne ferait plus de vêtements, donc nous sommes transparents là-dessus. 

Notre objectif n’est pas de sauver la planète mais de faire en sorte que les sportifs et les clients gardent leur vêtement le plus longtemps possible. Cela a du sens d’avoir un vêtement durable dans le temps.

C’est une super philosophie et c’est honnête ! Vous apportez une super solution durable pour les sportifs ! Concernant cette dimension écoresponsable, je vois que vous avez des certifications…

Exactement ! Tous les produits sont certifiés comme avec les certifications Oeko-tex, Bluesign, GRS, GOTS… en fonction de la nature des produits. On travaille avec des fournisseurs européens, qui sont sérieux et reconnus sur ces domaines-là et qui nous apportent ces certifications sur les matières.

Et concernant l’industrie en général, que penses-tu des initiatives prises par les marques de sportswear, notamment vis-à-vis du respect de l’environnement ?

Au-delà du milieu du sport, c’est une tendance générale et globale. 

Quand tu regardes une publicité pour un shampoing, pour un rasoir, il vont te mettre en avant le packaging responsable… C’est une tendance globale, donc les marques de sport prennent le pas dans ce sens aussi. Mais attention aussi au greenwashing…

En fait, quasiment toutes les marques proposent des produits écoresponsables. On a de grands groupes comme Nike, Adidas qui communiquent beaucoup sur leurs produits green même si pour l’instant ce n’est qu’une petite partie de toute la gamme qu’ils proposent. 

A l’heure actuelle, il y a beaucoup de marques récentes comme la nôtre qui, dès le départ de leur projet ont intégré cette notion là. La contrainte qu’on peut avoir dans le milieu du sport, c’est qu’on a besoin de matières techniques et qu’on est encore limité en termes de possibilité de fournisseurs. On a donc besoin de technicité, de beaucoup de performance et ça ce n’est pas facile à mettre au point. Les industriels commencent seulement maintenant à développer de nouvelles alternatives, de nouvelles technologies. 

Je pense que plus ça va aller, plus on va avoir des possibilités au niveau des matériaux. En tout cas, être écoresponsable est une vraie tendance partout et aussi dans le milieu du sport.

Du coup pour vous, c’est un vrai défi de mêler écoresponsabilité et performance, n’est-ce pas ?

Ce n’est pas évident même si ça devient un peu plus facile. Les choix ne sont pas infinis, et bien sûr, cela dépend aussi de ce que l’on veut proposer comme type de produit. C’est toute une question de choix et de compromis.

Pour en revenir à votre marque : Francus. J’ai vu qu’ en latin, ça veut dire homme libre. En quoi cela définit votre marque, vos valeurs ?

Quand on s’est mis à la recherche du nom, on avait pas mal d’idées. Et mine de rien, trouver un nom, c’est vraiment casse tête. Je voulais un nom qui soit authentique et qui montre bien l’ADN de la marque. 

Et donc en regardant la signification de mon prénom qui est Franck, j’ai vu que cela venait du latin Francus et que Francus voulait dire “homme libre”. C’était donc une évidence et finalement, ça colle avec les valeurs qu’on souhaite mettre en avant. 

Pour nous, Francus casse les clichés des hommes qui font du sport : hyper baraqué, avec des bras aussi gros que des cuisses, avec des discours qui tournent toujours autour de la gagne. En fait, je ne me retrouvais pas forcément dans cette définition traditionnelle du sportif. 

A travers Francus, et à travers la notion d’homme libre, on essaie aussi de casser le cliché de l’homme hyper viril et de représenter tous les hommes : du sportif de haut niveau qui prépare les jeux olympiques au sportif du dimanche qui va courir une fois par mois, petit ou grand, de toutes origines. 

Avec Francus, on essaie de mettre en avant des valeurs comme l’inclusivité, et pas que des produits.

Vous fonctionnez sur la base d’intemporels : des t-shirts, des pulls, des chaussettes et des shorts. Et vous avez des capsules. Est-ce que tu peux m’en parler un peu plus ?

Bien sûr ! Donc l’idée est de proposer des produits qui vont durer dans le temps et qui ne soient pas dépendant de la mode. 

Notre collection de base est donc constituée de produits qui seront toujours là, dans 2 ans, dans 5 ans ou dans 10 ans. Ils resteront dans la gamme ou seront améliorés de par la coupe ou les évolutions de matières. Il y a donc une gamme qui ne bouge pas dans le temps, une collection permanente. 

Et ensuite, pour dynamiser ponctuellement la marque, les produits, nous proposons des collections capsules en éditions limitées. Par exemple, l’été on pourra faire un t-shirt d’une couleur spécifique parce que cela correspond à la saison. Il sera en quantité limitée et une fois que c’est vendu, c’est fini. C’est pour amener un peu plus de variété et plus de peps à la gamme mais de manière très ponctuelle, sans se surstocker, en fonction de la saisonnalité ou d’une collaboration par exemple avec un designer.

J’ai vu sur le site quelque chose de super cool aussi… Vous proposez aux clients de participer à la conception de vos futurs produits…Que ce soit pour les capsules ou les intemporels, c’est bien ça ? 

Oui, pour nous c’est important d’avoir le retour des clients. 

Finalement ce sont eux qui  portent les produits, qui ont des frustrations ou des besoins et c’est donc hyper intéressant d’entendre tout ça et d’échanger avec eux. En prenant ces retours, on peut essayer de proposer un produit idéal. 

Bien sûr, cela ne conviendra pas à tout le monde mais l’idée est vraiment de concevoir des produits avec la communauté et qui lui conviennent. C’est un process qu’on fait évoluer car on envoie des questionnaires de satisfaction à nos clients pour avoir leur feedback. Que ce soient des points positifs ou négatifs, on reste toujours dans cette démarche d’amélioration continue.

J’y vois maintenant plus clair sur le chemin que vous voulez entreprendre avec Francus  donc j’ai ma petite idée sur la question suivante… Pour l’instant, c’est une marque de vêtement de sport pour homme. Serait-il possible à l’avenir de voir un jour des vêtements unisexes ou pour femmes ?

Pour l’instant ce n’est pas dans l’idée. On souhaite vraiment se concentrer sur l’homme car il n’y a pas beaucoup de marques spécifiques pour les hommes. Alors que les marques pour les vêtements de sport pour la femme, on en trouve beaucoup plus. On se concentre donc sur des produits pour tous les hommes. 

Concernant des vêtements de sport techniques mixtes, ça reste un peu plus délicat. La coupe a vraiment un impact sur la performance et le confort, comparé à un produit lifestyle par exemple.

Francus Family
Francus Family

Super ! Merci pour cet échange Franck ! Du coup pour vous suivre, ça se passe sur Facebook et Instagram, c’est bien ça ?

Merci à toi ! Oui, tout à fait ! Et nous avons aussi un site internet ! Nous proposons également des événements sportifs. Ils nous permettent d’aller à la rencontre des gens, de rencontrer la communauté, de nouvelles personnes… Et cela permet de faire tester des produits à des personnes en situation réelle. On fait des événements tournés autour du yoga, du running. Le sport nous permet de faire se rencontrer des gens pour découvrir d’autres univers. D’où la Francus Family ! C’est un blog où nous mettons en avant des profils d’hommes avec des parcours complètement différents, tout aussi inspirants les uns que les autres. Ces histoires peuvent même donner envie à d’autres d’aller plus loin, de se révéler. 


Merci à Franck, fondateur de Francus, pour cet échange. Retrouvez tout l’univers de la marque sur leurs réseaux et leur site internet.


Abonnez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer des dernières sorties de NAG :

Découvrez nos articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :